Avis des bibliothécaires et des lecteurs

 

Silence ! (Céline Claire)

note: 4"Chut...silence !" Sarah, bibliothécaire - 22 mai 2019

Monsieur Martin est tellement dérangé par les bruits de voisinage, lui qui aime tant le calme et le silence, qu'il décide un jour de se confectionner une énorme bulle de silence.
Sauf que, trop de silence et de solitude, cela peut devenir oppressant...
Un album, juste et actuel, avec de très chouettes illustrations aux couleurs chaudes.

Le secret de Zara (Frédéric Bernard)

note: 4"Pour les artistes en herbe" Sarah, bibliothécaire - 14 mai 2019

La petite Zara adore peindre, la peinture c'est toute sa vie ! Mais un jour, ses parents dépassés par les désagréments causés par la passion de leur fille, lui interdisent tout accès aux pots de peinture...
Une très belle BD, pour petits et grands, dans laquelle les couleurs explosent comme un feu d'artifice !

Babylon Berlin - Saison 1 (Tom Tykwer)

note: 5Babylon Berlin - saisons 1 et 2 Juliette - Bibliothécaire - 9 mai 2019

Dans le Berlin des années 30, l'Allemagne en crise économique et politique commence à entrer en ébullition. L'Histoire rejoint les histoires de chacun, la Vérité nébuleuse court très vite, les vies sont sur des fils et l'amour s'en mêle bien-sûr.
Une reconstitution magnifique, des décors somptueux et des comédiens au sommet de leur art. Cette série pas seulement historique est passionnante !!

Lara Jean n° 3
Pour toujours et à jamais (Jenny Han)

note: 4Pour toujours et à jamais Jody - 2 mai 2019

Vous avez aimé les tomes 1 et 2 des aventures de Lara Jean ? Et bien ça y est, le troisième et dernier tome est sorti !! Quitte à terminer une trilogie, autant le faire en beauté !

Les âmes perdues n° 1
Les terres du bas (Jeff Giles)

note: 4les âmes perdues les Terres du Bas Jody - 2 mai 2019

Si les Terres du bas sont l'Enfer, est-ce que celles du Haut sont le Paradis? Si vous voulez le savoir, il faudra lire le livre! J'ai adoré, c'est de la science fiction comme je l'aime! Et en plus le tome 2 sort en juin...

PS (Brigid Kemmerer)

note: 4ps : tu me manques Jody - 2 mai 2019

Qui écrit encore des lettres de nos jours? A des personnes vivantes je veux dire!Parce que l'héroïne de ce livre en écrit à sa mère qui est décédée.Mais quand quelqu'un se permet de rajouter deux mots sur un de ses courriers tout bascule...J'ai beaucoup aimé ce livre,la façon dont le deuil est vécu par deux adolescents.Touchant.

Simetierre (Stephen King)

note: 3Momies en folie Marcello_PS_ - 2 mai 2019

Un vrai récit de pure épouvante qui a marqué des générations de lecteurs de Stephen King.
Écrit à une époque où l'auteur ne s'embarrassait pas pour faire passer de vie à trépas, la quasi intégralité du "casting" de son roman.
King travaille ici ce qui constitue le sous-texte de tout récit d'épouvante qui se respecte : peur de la mort, et notamment la crainte de perdre ceux qui nous sont chers.
Avec un sens de la synthèse efficace, il décuple cette glaise thématique matricielle en y incorporant les thèmes du mort-vivant, des malédictions, de l'influence néfaste d'un lieu maléfique, il y adjoint une dose d'histoire américaine (le cimetière des indiens), saupoudre d'un hommage au "Magicien d'Oz" (ici comme entrevu à travers un miroir déformant) et rend un subtil hommage aux mythes lovecraftiens, le tout sans être bourratif.
Personnages principaux (et lecteurs) sont malmenés par une approche très frontale, ce qui confère à ce roman très sombre, un aspect âpre d'une belle efficacité.
Il s'agit du roman le plus désespéré de l'auteur.
Dommage que King ne soit pas un auteur qui écrive avec style : cela aurait conféré à ce roman une plus-value qu'en l'état il n'a pas.
Néanmoins, un récit qui maintient du début à la fin, une efficace courbe de terreur ascendante qui plonge ses personnages dans une inéluctable spirale (figure tutélaire des deux cimetières) de folie et de malheur.
[Avis déjà publié sur Babelio]

La Java bleue (Germano Zullo)

note: 5Au diable les télés ! Agathe, bibliothécaire - 18 avril 2019

Que se passe t-il quand la télé explose ? La vie reprend le dessus ! Un album qui nous donnerait presque des idées... qu'en pensez-vous ?

Mr Gershwin (Susie Morgenstern)

note: 5" La musique, c'est du bruit qui pense !" Agathe, bibliothécaire - 17 avril 2019

Découvrir Georges Gershwin, fabuleux compositeur américain, par la voix de Susie Morgenstern, c’est un délice (son accent américain est irrésistible) !

Dans cette histoire, c’est le piano familial qui raconte : l’enfance de Gershwin dans le New-York du début du XXe siècle, la découverte de la musique et du piano, ses influences et ses premières compositions avec son frère Ira.

Une chronique familiale et musicale, entrecoupée d’extraits musicaux, à écouter dès 6 ans.

Les oiseaux (Germano Zullo)

note: 5Ces petits riens Agathe, bibliothécaire - 17 avril 2019

De Germano Zullo et Albertine, il y a tant de livres magnifiques qu’il est difficile d’en élire un. Et pourtant, celui-ci me plait particulièrement, pour la beauté de ces oiseaux dessinés par Albertine et le charme de ce texte écrit par Germano Zullo, éloge aux petits riens de la vie qui la rend plus belle.
A lire, à raconter et à faire lire sans modération !

S.O.S Fantômes (Ivan Reitman)

note: 5sos fantome Assia - 16 avril 2019

ce film est super

Hérédité (Ari Aster)

note: 4Quand le cinéma de terreur nous offre de la qualité Marcello_PS_ - 10 avril 2019

La cellule familiale est au centre de ce film de terreur psychologique qui renoue avec des classiques de l'épouvante tels que "Shining", "L'exorciste" ou "Rosemary's baby", dans lesquels la famille nucléaire américaine malmenée par le Malin constitue le principal ressort dramatique.
Le réalisateur - dont c'est le premier film - élabore son histoire avec soin, caractérise avec une attention particulière tous les personnages et tisse patiemment une terrifiante toile dans laquelle tout le monde finira englué (le spectateur y compris).
Une angoisse sourde est distillée au fur et à mesure du déroulement du film grâce à un scénario à tiroirs très travaillé (il faut presque voir ce film deux fois pour en saisir toute l'admirable complexité).
Les amateurs de films tape-à-l'oeil bourrés d'effets spéciaux numériques risquent de le trouver long et ennuyeux ; si en revanche vous êtes un spectateur exigeant qui aime les histoires bien filmées et interprétées, qui n'aime pas être pris pour un idiot, vous serez comblé.
L'art de la "flippe" à son sommet !

The last family (Jan P. Matuszynski)

note: 5Une famille modèle Grégoire, bibliothécaire - 6 avril 2019

Voilà un portrait de famille saisissant!
Le père était un peintre adulé en Pologne, qui avait la fâcheuse manie d'enregistrer et de filmer tout ce qui se passait dans le modique appartement familial qu'il ne quittait presque jamais.
Le fils était un animateur radio vedette, égo-maniaque et suicidaire.
Les deux grand-mères, des grabataires alitées qui risquaient bien d'y passer à tout moment.
Quant à la mère, elle était une dame d'esprit et de sentiments, pour ainsi dire le liant de tout ce beau monde.
Un biopic drôle, nerveux, glaçant parfois, qui rend magistralement cette intimité explosive de "la dernière famille".

Ana Ana n° 1
Douce nuit (Alexis Dormal)

note: 4"Tenir compte des autres..." Sarah, bibliothécaire - 6 avril 2019

C'est le soir, Ana Ana lit une histoire dans son lit. Passionnée par son livre, elle rit fort, elle veille tard, alors que ses doudous, eux, aimeraient bien pouvoir dormir...
Entre l'album et la BD, une petite histoire au ton joyeux et malicieux !
NB: si les enfants apprécient cette petite fille au caractère bien trempé, ils pourront la retrouver dans d'autres aventures disponibles à la bibliothèque.

Ni oui, ni non (Tomi Ungerer)

note: 5Pourquoi ? Agathe, bibliothécaire - 4 avril 2019

Peut-on penser quand on est mort ? Les animaux ont-ils des sentiments ?, Peut-on mourir d’amour ?

Aux 100 questions posées par des enfants dans Philosophie magazine, le génialissime Tomi Ungerer répond tantôt sérieusement tantôt de manière fantaisiste, mais toujours avec justesse et humour. C’est un vrai bonheur de lire ce livre, agrémenté d’illustrations savoureuses !

Le visage de Mamina (Simona Ciraolo)

note: 4"Complicité..." Sarah, bibliothécaire - 26 mars 2019

Une petite fille s'étonne du visage de sa grand-mère sillonné de petites lignes. Mamina lui explique que chacune de ses rides raconte une histoire.
Un très bel album, touchant et poétique avec des illustrations pleines de tendresse.

Le chant des revenants (Jesmyn Ward)

note: 5Le Chant des revenants Laurence E. bibliothécaire - 26 mars 2019

Trois voix se succèdent et alternent pour raconter l’histoire d’une famille pauvre : Jojo qui voit et entend les morts, sa mère Léonie addict au crack et incapable d’aimer ses enfants, voire maltraitante, et Richie, âme à la dérive qui hante les vivants depuis sa mort. Et il y a Papy et Mamie, grands-parents pleins d’amour et de tendresse pour leurs petits- enfants. L’écriture est puissante, certaines scènes sont épouvantables de cruauté. C’est un roman puissant, intense et poignant.

Madagascar : Terre de missionnaires (Nadine Picard)

note: 4impact de la venue des missions sur la colonisation Hanitra, Bibliothécaire - 23 mars 2019

Un malgache a dit: Un missionnaire arrive sur le bord de notre rive avec une bible dans la main, nous l'accueillons avec le sourire , notre terre dans la main. Il nous demande de fermer les yeux et prie pour nous. Après la prière, quand nous ré-ouvrons nos yeux, sa bible est dans notre main et notre terre dans la sienne.

L'ascension (Ludovic Bernard)

note: 4Gravir le toit du monde pour te conquérir Hanitra, Bibliothécaire - 20 mars 2019

Un sourire perpétuel tout le long du film, une autre facette du 93 et de L'Everest... Un vrai dopant pour déprimé.....

A Star is Born (Bradley Cooper)

note: 4 Bonjour la 4 ème Hanitra, Bibliothécaire - 20 mars 2019

Après Fredric March et Janet Gaynor en 1937, Judy Garland et James Mason en 1954 et Barbara Streisand et Kuris Kristoffen en 1976. Cette version est aussi poignante que les précédentes. On retrouve toujours le croisement entre le succès, l'alcool et le déclin... Mesdames, préparez vos mouchoirs.... Oscar de la meilleure chanson pour Lady Gaga.......

Marseille - Ils ont tué mon fils (Edouard Bergeon)

note: 5Tranches de vies phocéenne Hanitra, Bibliothécaire - 19 mars 2019

La délinquance, est-elle innée ou acquise, les responsables sont-ils les services publics, l'environnement, les fréquentations, la démission des familles ? Trois mères ont perdu chacune un fils, désespoir, tristesse, souvenirs.... mais au bout un lien, l'espoir et surtout l'amitié....

Parvana - Une enfance en Afghanistan (Nora Twomey)

note: 4"Se travestir pour survivre..." Sarah, bibliothécaire - 19 mars 2019

Kaboul, Afghanistan, 2001. Le père de Parvana a été injustement emprisonné par les talibans. Sa mère voulant lui rendre visite, est rouée de coups. Comment s'en sortir, quand on a onze ans et qu'on est une fillle...Parvana décide de se couper les cheveux et de se travestir en garçon pour venir en aide à sa famille.
Un très beau film d'animation, que la réalisatrice Nora Twomey, a voulu rendre accessible aux enfants.

L'ascension de Saussure (Pierre Zenzius)

note: 5L'appel de la montagne Agathe, bibliothécaire - 14 mars 2019

Un album superbe, fourmillant de détails rigolos, qui raconte la périlleuse ascension du Mont-blanc en 1787 par le naturaliste Horace Benedict de Saussure et son équipe.
Ce périple fou est admirablement écrit et illustré par un jeune auteur, dont c’est le premier album.
Sans conteste un des plus beaux albums publiés ces dernières années (en toute objectivité, bien sûr) !

Pour voir une présentation du livre : https://vimeo.com/228079795

Nous avons rendez-vous (Marie Dorléans)

note: 5Eblouissant Agathe, bibliothécaire - 14 mars 2019

Des parents réveillent leurs deux enfants dans la nuit pour partir en quête d’un mystérieux rendez-vous. On suit leur épopée nocturne jusqu’à la dernière page sans savoir où ils vont. Un album doux, sensible et lumineux qui nous emporte loin, et nous donne des envies de promenade sous les étoiles.

Le miroir et le coquelicot - l'histoire d'un géant sauvé par une petite souris...ou presque (Guy Prunier)

note: 5Quand vient le soir Agathe, bibliothécaire - 13 mars 2019

Au 12 de la rue des Charmettes vivent Julio, Kyoko, Malika, Thierno, Karim et Raymond. Les journées se succèdent, et quand vient le soir, c'est enfin l'heure de l'histoire. Raymond raconte l’histoire du soir à son doudou : les aventures de Georges le géant et d’Hortense la souris.

De la musique, de la drôlerie, de la poésie, de la fantaisie, de la malice, des rebondissements : il y a tout cela et plus encore dans cette histoire à écouter, dès 4 ans, pour le plaisir des petits et même des grands !

Par les écrans du monde (Fanny Taillandier)

note: 4Méditation historique sur notre temps Manuela M., bibliothécaire - 13 mars 2019

Par les écrans du monde retrace les parcours entremêlés de trois personnages plongés au cœur du 11 septembre 2001 : le pilote du Boeing qui se crashe sur l'une des deux tours jumelles, la jeune cadre ambitieuse d'une compagnie d'assurances siégeant au dernier étage, et son frère, vétéran de l'US Air Force, responsable de la sécurité de l'aéroport de Boston.
L'auteur fait entrer en résonance leurs traumatismes intérieurs, révélant des questionnements métaphysiques et construisant les mythes du récit de ce nouveau siècle.
Fanny Taillandier signe une fiction très documentée, une méditation historique au style littéraire d'une grande finesse.

Indian creek (Pete Fromm)

note: 5Un hiver dans l’Idaho Agathe, bibliothécaire - 12 mars 2019

Pete Fromm a tout juste 20 ans quand il accepte le poste dont personne ne voudrait : passer 7 mois seul dans les rocheuses, à la frontière de l’Idaho et du Montana, avec pour mission la surveillance d’un programme de réimplantation de près de 2 millions d’œufs de saumon.

Ce roman initiatique, récit d’aventure sans prétention écrit avec humilité et humour, nous transporte et nous tient en haleine de bout en bout.

Un récit marquant dans le registre de « Nature writing » qui vous donnera sans doute envie de découvrir les autres livres de l’auteur, dont la « suite » d’Indian Creek, Le nom des étoiles.

« Après le départ des gardes, la tente que nous avions dressée me parut encore plus petite. Je me tenais devant elle, et un frisson que je croyais dû à une bourrasque me parcourut le cou. Allais-je vraiment vivre là-dedans désormais ? Serait-ce là mon foyer pour le sept mois à venir ? Seul, durant tout cet hiver ? Je jetai un coup d’œil vers la rivière sinueuse, entre les parois sombres et accidentées du canyon qui découpaient déjà le soleil de ce milieu d’après-midi. Il n’y avait rien au-delà de ces murs de pierre et de verdure, si ce n’est les étendues sauvages de la Selway-Bitterroot, à l’infini. J’étais seul, au cœur même de la solitude. »

Par-delà la pluie (Víctor del Arbol)

note: 5Par delà la pluie Laurence E. bibliothécaire - 12 mars 2019

Miguel et Héléna deux septuagénaires décident de quitter leur maison de retraite pour démêler les fils de leur passé. Le père de Yasmina, maîtresse du commissaire Gövan est lié à ce sombre passé. Entre Espagne et Suède, un roman sombre et fort qui parle de la vieillesse et des choix lourds de conséquences des parents et des enfants.

Le fabuleux désastre d'Harold Snipperpott (Beatrice Alemagna)

note: 4"Un fabuleux désastre..." Sarah, bibliothécaire - 8 mars 2019

Le jeune Harold Snipperpott est persuadé, que cette année encore, il ne va pas fêter son anniversaire. Mais c'est sans compter sur l'entremise du célèbre M. Ponzo...et quelle fête d'anniversaire finalement !!!
Il souffle un vent de joyeuse folie dans cet album et on sort de cette lecture le sourire aux lèvres.

Orange amère (Ann Patchett)

note: 3Orange amère Laurence E. bibliothécaire - 6 mars 2019

Un divorce, deux familles recomposées 6 enfants livrés à eux-mêmes et qui s’ ennuient durant l’été . Le plus jeune des garçons est un enfant « compliqué »avec qui personne ne veut jouer. Et puis le drame, qu’on ne comprendra qu’à la fin du livre et qui a pesé sur chacun. Les flashbacks nombreux (l’histoire s’étale sur 5 décennies) donnent au récit beaucoup de dynamisme mais le nombre de personnages principaux demande un peu d’attention en début de lecture.

De si bons amis (Joyce Maynard)

note: 5De si bons amis Laurence E. bibliothécaire - 6 mars 2019

Hélène est jeune femme de 40 ans, alcoolique, seule et qui peine à élever son fils dont elle perd la garde. Le fond du désespoir et la galère, petits boulots, rencontres pathétiques sur Internet. Jusqu’à sa rencontre avec Ava et Swift Havilland, un couple fortuné qui la prend sous son aile. Peu à peu l’influence du couple s’insinue jusque dans sa vie sentimentale. Malgré le malaise diffus Hélène accepte tout avec l’espoir que le couple l’aidera à récupérer son fils. Construit sur des chapitres courts et dynamiques, le livre se lit vraiment comme un polar et l’héroïne est touchante..

West (Carys Davies)

note: 3West Laurence E. bibliothécaire - 6 mars 2019

John Cyrus Bellman, jeune veuf inconsolé, vit avec sa petite fille de dix ans, Bess, dans leur ferme de Pennsylvanie. Un entrefilet dans la gazette locale, faisant état d’une découverte stupéfiante, va le sortir de sa mélancolie et de son désœuvrement : de mystérieux ossements gigantesques auraient été déterrés, quelque part dans le Kentucky. Nous sommes au dix-neuvième siècle, et le continent américain demeure pour une large part inexploré. Bellman s’improvise aventurier et abandonne tout pour un rêve. L’écriture est simple et sans fioritures mais j’ai trouvé la fin décevante..

Après (Nikki Gemmell)

note: 3Après Laurence E. bibliothécaire - 6 mars 2019

Elayn était une femme très belle et une mère loin d’être parfaite. Elle s’est «euthanasiée» car elle ne supportait plus les douleurs chroniques qui faisaient de sa vie un enfer au quotidien. Après l’incompréhension, la culpabilité et la douleur du choc l’auteur nous livre un témoignage intime et sincère sur ses relations avec sa mère et sur le problème de la fin de vie. Quelques longueurs, le sujet est difficile et poignant .

Evasion (Benjamin Whitmer)

note: 5Roman Noir Arnaud P. Bibliothécaire - 27 février 2019

Hiver 1968. Old Lonesome, Colorado. Douze prisonniers s'échappent de la prison qui aura donné son nom à la ville. Douze prisonniers qui doivent non seulement échapper aux gardiens violents défoncés à la méthédrine, mais aussi au terrible blizzard qui sévit dehors. Douze prisonniers qui ont plus ou moins de bonnes raisons de s'évader.
Le récit se croise entre les différents protagonistes. D'un côté des gardiens, qui ne laisseront aucune chance aux prisonniers, guidés par un traqueur connaissant la région comme sa poche. Puis viennent les journalistes appelés pour couvrir l'événement, et qui ne s'en remettront probablement jamais. Et enfin les prisonniers, qui voient leurs chances de survie diminuer aussi vite que les bouteilles de bourbon.
La force de ce livre est là en fait. Dans ses personnages très réalistes dont on suit les débordements ; et on en vient très vite à se demander qui sont les truands.
Alors oui c'est très américain, oui c'est très pro-armes à feu ; mais ce n'est pas ça l'important.
L'important c'est qu'on tient là un roman noir dans ce qu'il a de plus pur et de plus fort, avec ses personnages ambigus, ses décors ahurissants et ses odeurs de poudre.

Un lion à la maison (Emmanuelle Eeckhout)

note: 4"Les lions domestiques..." Sarah, bibliothécaire - 23 février 2019

Laëla a reçu un lion pour son anniversaire, elle le traite comme un gentil toutou, ce qui donne lieu à des scènes rigolotes.
Sauf qu'un lion, ça vit en liberté dans la savane et le gentil félin finit par se rebeller.
Un album drôle, dans lequel on apprend qu'on ne fait pas n'importe quoi avec les animaux !

Fragiles (Sarah Morant)

note: 4fragiles Jody - 13 février 2019

J'ai adoré ce livre, les persos s'expriment crûment
et on y croit! Des enfants devenus ados qui en ont subi beaucoup trop et qui vont finalement s'en sortir. Génial!

La cantine de minuit n° 1 (Yarō Abe)

note: 4"Découvrir la cuisine japonaise..." Sarah, bibliothécaire - 13 février 2019

La cantine de minuit est un petit restaurant de Tokyo ouvert de minuit à sept heures du matin. Le patron cuisine des plats à la demande, selon les envies des clients. A chaque chapitre, nous découvrons un plat traditionnel japonais. On y croise strip-teaseuses, gangsters et personnages solitaires. Autour d'un plat partagé, des liens se tissent.
Un très bon manga, plein d'humanité !

Les riches heures de Jacominus Gainsborough (Rébecca Dautremer)

note: 4"Poésie et tendresse..." Sarah, bibliothécaire - 5 février 2019

Qu'il est beau ce nouveau livre de Rebecca Dautremer. Jacominus est un petit lapin discret dont on suit la vie, de la naissance à la mort. Chaque double page de ce très grand album, nous offre de magnifiques tableaux. C'est touchant et beau à la fois, à découvrir dès que possible !

Le prince et la couturière (Jen Wang)

note: 5Génial Lanylabooks - 4 février 2019

Une histoire qui sort des sentiers battus, qui met en valeur ses personnages et qui véhicule de belles valeurs ! A lire !

Valse hésitation (Angela Huth)

note: 4Vaut-il mieux vivre seul ou mal accompagné ? Christine, bibliothécaire - 31 janvier 2019

Un roman moqueur et ironique sur les hésitations de l'amour et du mariage. L'auteur a l’œil pour épingler les couples mal assortis et aime se moquer de ses personnages.

Mille baisers pour un garçon (Tillie Cole)

note: 4Mille baisers pour un garçon Jody - 31 janvier 2019

Un concentré d'émotions intenses,un plaidoyer pour la vie. L'espoir aussi que la mort n'est pas la fin. Même si j'ai utilisé une quantité impressionnante de mouchoirs,j'ai adoré!

Bal de givre à New York (Fabrice Colin)

note: 4le bal de givre Jody - 31 janvier 2019

Troublant, entre conte et poésie.C'est LE livre qui se situe entre fiction et science fiction, avec une fin totalement inattendue. A lire absolument!

Theatre (Yasmina Reza)

note: 5l'art, la famille et la montagne suisse Grégoire, bibliothécaire - 29 janvier 2019

Trois pièces délicieusement cruelles de Yasmina Reza, qui, comme d'habitude, parlent aussi bien au cœur qu'à la raison. On les lit d'une traite, ces réjouissantes chamailleries, tant elles sont drôles, pétillantes et bien ficelées!

Dans la baie fauve (Sara Baume)

note: 5Un très beau premier roman Christine, bibliothécaire - 25 janvier 2019

Un très beau texte qui raconte la rencontre et l'amitié entre le narrateur et son chien.
Par petites touches, Ray va se confier et lui raconter sa vie, extrêmement triste et monotone, et ainsi avouer ce qu'il n'a jamais dit à personne.
Beaucoup de finesse et de délicatesse dans ce beau roman aux personnages attachants.

Signe particulier (Nathalie Stragier)

note: 4signe particulier : Transparente Jody - 25 janvier 2019

Un livre facile à lire sur un thème original et avec du suspens. A cheval entre fiction et science-fiction, avec en fond les problèmes liés à l'adolescence.

Le journal de ma disparition (Camilla Grebe)

note: 5Surprenant Anne-Sophie - 18 janvier 2019

A lire sans modération !

Coin Coin et les z'inhumains (Bruno Dumont)

note: 5c'est pas humain ça! Grégoire, bibliothécaire - 3 janvier 2019

L'enquêteur Van der Weyden est de retour, plus extravagant que jamais! Le délire comique du réalisateur Bruno Dumont poussé à son paroxysme.

La chorale des dames de Chilbury (Jennifer Ryan)

note: 5LA CHORALE DES DAMES DE CHILBURY Christiane - 2 janvier 2019

EXCELLENT
TRES BEAU ET BON MOMENT DE DETENTE

Les grands espaces (Catherine Meurisse)

note: 5"Bouturage et littérature" Sarah, bibliothécaire - 22 décembre 2018

La dernière BD de Catherine Meurisse est une vraie réussite. Elle y raconte son enfance à la campagne...Quel plaisir de lire les pages consacrées au petit musée de la nature confectionné avec sa sœur ou bien la création du "paradou" ce petit coin de jardin rien qu'à elle.
C'est drôle, touchant et quand on aime la littérature autant que la nature, on est au "paradou"!

Helena (Jérémy Fel)

note: 3Qui est Helena ? Marcello_PS_ - 19 décembre 2018

Après "Les loups à leur porte", ce second roman "Helena" impose Jérémy Fel comme une nouvelle figure de la littérature française contemporaine qui mêle roman mainstream et polar psychologique teinté de fantastique.
"Helena" constitue une sorte de dyptique avec son premier roman, les deux oeuvres se font écho mais peuvent se lire indépendamment l'une de l'autre.
Fel travaille la figure d'un Mal, qui n'est pas une donnée morale ou religieuse, mais plutôt un fil directeur, une notion qui se transmet comme une malédiction ou une maladie virale qui surgit alors que ses personnages se retrouvent confrontés à des situations paroxystiques auxquelles les réponses apportées vont conduire à une succession de catastrophes.
On peut le trouver long (un peu plus de 700 pages tout de même), même si le récit alterne phases trépidantes et plages descriptives sans style particulier.
L'atmosphère qui se dégage de l'ensemble reste inquiétante et dégage même un rythme hypnotique. L'auteur est en devenir et se cherche encore un peu. La cohérence de son oeuvre reste à étayer avec des écrits futurs.
[Avis déjà publié sur Babelio]


Infos pratiques